Si la Corse est une destination privilégiée des amateurs de randonnées pédestres sur des chemins variés, elle l’est aussi depuis les années 80 celle du tourisme équestre qui a permis de préserver la survie du cheval corse et le développement d’une race insulaire dont les origines remontent plus de six cents ans en arrière.

Les chevaux en Corse

Le cheval est arrivé en Corse avec les envahisseurs Vandales Lombards, Sarrazins, Pisans et Français. C’est la sélection naturelle induite par le climat et l’environnement particulier de l’île, qui au fil du temps a donné naissance au cheval corse. En Corse cheval se dit « u paganacciu » qui peut se traduire par le païen, le rebelle ou encore l’insoumis.

La race dont les critères sont désormais fixés et reconnus, correspond à un petit animal de selle aux membres droits aux sabots durs, dont la silhouette s’inscrit dans un carré. La couleur de la robe du cheval corse varie dans toutes les nuances de bai et de noir avec parfois des marques blanches. Particulièrement adapté aux difficultés du relief de Corse, le cheval corse est un animal endurant, résistant généralement calme sans pour autant être dénué de caractère. Il vit toute l’année en extérieur, et ne souffre pas de changements dans son régime alimentaire. Le cheval corse possède des petits pieds très durs qui peuvent se passer de ferrures.

Pour l’anecdote on mentionne que le cheval corse fut le premier cheval de Napoléon et celui qui l’accompagna dans son exil sur l’ile d’Elbe.

Contrairement aux idées répandues par des fabricants de charcuterie, les Corses ne consomment ni de saucisson d’âne ni de viande de cheval. C’est donc pour trouver un nouvel emploi aux chevaux et préserver la race d’extinction avec le développement de l’automobile que les corses éleveurs de chevaux se sont tournés vers le tourisme équestre.

Promenades à cheval en Corse

Se promener à cheval en Corse c’est ouvrir son regard et tous ses sens à ce qui ne pourrait être perçu autrement. La docilité du cheval, sa souplesse, sa taille vont permettre d’accéder à de multiples endroits inaccessibles aux véhicules à moteur, dans le plus pur respect de l’environnement.

Toutes les régions de Corse se sont regroupées en un comité régional de tourisme équestre. Des accompagnateurs vous précèdent pour vous apprendre à voir et entendre tout ce qui fait la beauté de l’île, en dehors des pistes balisées et des routes encombrées.

 

A cheval en Balagne

La Balagne appelée encore le jardin de Corse s’étend de la presqu’île de Scandola au désert des Agriates. Entre ses plages de sable et les montagnes qui la dominent 2 400 mètres de dénivelé offrent des paysages que la découverte à cheval rendra inoubliables. En Balagne les centre équestres sont nombreux à vous proposer leurs activités variées ; voyages et randonnées à cheval, promenades et petites randonnées, activités réservées aux enfants et aux adolescents.

 

Le désert des Agriates à cheval

Le désert des Agriates se cache entre la Balagne et Saint-Florent. On dit de cet endroit préservé qu’il se mérite. Le tourisme équestre au désert des Agriates assure un dépaysement total entre le maquis aux odeurs subtiles et les plages paradisiaques aux eaux turquoise et au sable blanc. Les centres équestres du désert des Agriates proposent des séjours plus ou moins longs avec des randonnées qui suivent l’ancien chemin des douaniers.

 

Le Cap Corse à cheval

Le Cap Corse bande étroite de montagnes dont les sommets varient entre 100 et 1300 mètres offre des vues inoubliables sur une côte déchirée surplombée par des villages haut perchés. Les randonnées à cheval permettent de suivre les chemins douaniers et de découvrir les deux façades maritimes du Cap ainsi que et les somptueuses résidences, dites des américains, qui témoignent encore de la réussite de ceux qui partirent à la conquête du nouveau monde.

 

La côte orientale de Corse à cheval

Véritable transition entre le Cap Corse et la Corse du sud, la côte orientale s’étend longuement du sud de Bastia jusqu’à Solenzara. Vastes et longues plages de sable, étangs, paysages d’arbres fruitiers et de vignes constituent la singularité de la côte orientale. Le tourisme équestre en côte orientale y est largement
répandu.

 

Le sud Corse à cheval

La Corse du sud c’est à la fois les plus belles plages de Corse, des montagnes fières qui se dressent à portée de regard, des villes fortifiées abritée derrière leurs remparts, des vestiges antiques, et un arrière- pays l’Alta Rocca, la terre des seigneurs. La Corse du sud à cheval c’est pouvoir contempler avec lenteur tous les paysages du monde réunis à portée de sabot, des falaises de Bonifacio aux aiguilles Bavella par des sentiers parfumés d’embruns et d’immortelles corses.

 

La région d’Ajaccio à cheval

Le sud- ouest de la Corse est dominé à 2130 mètres par le mont Incudine. La côte offre une succession de paysages différents des grandes plages de sable aux rivages déchiquetés. L’arrière-pays facilement accessible à cheval offre l’authenticité de son histoire passée et contemporaine.

 

L’ouest corse à cheval

D’autres paysages encore et d’autres découvertes, de Cargèse la blanche antique cité peuplée par les grecs jusqu’aux calanches de Piana où le regard s’épuise à saisir la beauté sauvage. C’est aussi un arrière-pays riche de contrastes des forêts, des gorges . Se promener en ouest corse à cheval c’est plonger au cœur de l’âme corse.

 

Chaque région de Corse offre de multiples possibilités de randonnées et de promenades à cheval et la certitude d’enchantements renouvelables.

 

    Partager cette page :