Bonifacio : histoire, monuments et activités touristiques incontournables

Plus ancienne ville de Corse, Bonifacio envoûte quiconque l’en approche : une commune chargée d’histoire sur le bord de falaises, soulignées par la mer…

L’histoire de Bonifacio, ville convoitée depuis toujours

C’est le Comte de Toscane, Boniface qui donna son nom à la ville en 833. A l’époque, les français avaient pour mission de chasser les Sarrazins de la Corse pour mieux s’approprier cette terre : une localisation idéale d’un point de vue stratégique. Si idéale, qu’en 1014, les Italiens chasseront à leur tour les Maures : se succèdent alors d’incessantes hostilités entre Pise et Gênes qui s’échangeront le pouvoir de Bonifacio pendant des siècles, sans concessions… Très prisée des pays méditerranéens, la commune a bien failli devenir espagnole : l’Italie conserve son rang, avant de rendre les armes à son tour. La Reine Jeanne de Naples capitule et passe le relais à Alphonse V.. Ce sont alors les Turcs qui tentent d’envahir la ville, en vain : quels que soient leurs adversaires, les Italiens et Français parviennent toujours à récupérer le pouvoir, s’imposant comme deux puissances ennemies. Depuis 1788, la Corse voit aboutir ce cercle infernal de guerres : elle devient française, une bonne fois pour toutes.

Ainsi, l’architecture de Bonifacio est fortement nourrie des cultures génoise et pisane : fortifications, caserne et églises témoignent d’une vie bousculée par les conflits et rassurée par la foi.

Quels monuments voir à Bonifacio ?

Les édifices les plus prestigieux sont le fruit de travaux inspirés de Gêne et Pise bien évidemment, d’où ce style déconcertant. L’église Saint-Dominique en est la preuve, bâtie sous le pouvoir de Pise au XIIème siècle : classée monument historique, son intérieur est formidablement ornée, comme bien d’autres chef-d’oeuvres italiens d’ailleurs. Elle protège en son enceinte la Statue de l’Ecorchement de Saint-Barthélémy parmi d’autres.

Un autre monument s’impose à vous, et ce dès votre arrivée à Bonifacio : il s’agit du Bastion de l’Etendard. Aux apparences de château, ce monument constitue de puissantes fortifications pour interdire l’accès à la ville par la Porte de Gênes et ainsi se protéger des nombreuses attaques. Le Bastion recèle un mémorial en souvenir de divers évènements historiques dont le naufrage de la Sémillante. Ne manquez pas non plus son Jardin des Vestiges !

Autre lieu à voir pour la vue exceptionnelle qu’il offre : le Belvédère de la Manichella, qui envoûte littéralement celles et ceux qui le rejoignent. On y aperçoit notamment le port de Bonifacio, les falaises blanches mais aussi la Sardaigne, cette île située au sud de la Corse.
 

Activités à Bonifacio

Au bord de l’eau et au cœur de dénivelés impressionnants, Bonifacio se prête aussi bien aux sports et loisirs nautiques qu’aux activités montagnardes. Sur l’eau turquoise, adonnez-vous au kitesurf, à la planche ou encore à une sortie en bateau : il y en a pour tous les goûts ! Quand vous vous glisserez dans l’arrière pays, le canyoning et le kayak rythmeront vos balades,parmi un environnement naturel d’une rare beauté.

Si vous préférez découvrir la région à pied, la randonnée s’ouvre volontiers à vous, mais aussi aux chevaux qui se feront un plaisir de vous guider vers les plus beaux recoins de Bonifacio et ses alentours. En effet, la ville domine le Parc Marin des Bouches de Bonifacio, riche en découvertes naturelles. Lors de vos promenades, vous serez sans doute attiré par les hauteurs de certains paysages et ne résisterez pas à une petite séance d’escalade : l’occasion de voir des spectacles naturels inabordables en voiture.

Tenté par la Sardaigne ? Prenez le Ferry et traversez la Méditerranée à l’affût de nouvelles aventures ! Un peu de divertissement ? Rendez-vous pour une partie de golf à la fois calme et palpitante, ou descendez dans les rues de Bonifacio pour assister aux animations qui se veulent relativement fréquentes et très traditionnelles.
 

Comment se rendre à Bonifacio ?

Bonifacio n’est pas desservie par le ferry ou l’avion au départ de France. Néanmoins, l’aéroport de Figari se trouve à 14 kilomètres à peine et peut être atteint par un vol Paris-Ajaccio-Figari et bien d’autres trajets indirects. Une escale est donc nécessaire pour rejoindre cette ville si prisée du sud de la Corse, ainsi que la réservation d’un taxi pour relier Figari à Bonifacio, ou la location d’une voiture. Pour éviter l’attente inévitable d’une escale, vous pouvez opter pour un autre mode de transport : le bus, qui vous mène tout droit à Bonifacio.

Quant au train, inutile d’y penser pour le moment : les chemins de fer ne relient pas la ville aux autres grandes communes de Corse, et cela n’est pas sans charme… 

    Partager cette page :