Piana : les calanques, le villages, la faune et la flore… un pur plaisir

On ne peut prétendre connaître la Corse sans être passé par Piana : un spectacle naturel époustouflant dont on ne se lasse vraiment pas de si tôt.

La situation du village

Dans le golfe de Porte, on découvre Piana avec à ses côtés de jolies presqu’îles, celles de Senino et de Scandola. Les paysages comprennent la mer bien sûr, au bord de la plage d’Arone. Les forêts s’imposent elles aussi dans le panorama, tout comme les rochers et les Calanques de Piana encore appelées Calanches. Elles sont classés au patrimoine mondiale de l’UNESCO. On ne peut parler de ce village sans parler du port de Castagna (conçu pour la pêche à la ligne) et de la marine de Ficaghjola (ancien port de pêche). Un départ régulier de croisière permet de découvrir la Corse depuis la mer.

Les monuments de Piana

Une tour génoise vous attend sur un chemin de randonnée, vers le littoral. Côté religieux, le hameau de Vistale détient une chapelle en l’honneur de Sainte-Lucie. Dans la commune de Piana, une église baroque rappelle les temps anciens tandis qu’une sculpture dressée par Albert Guilloux exprime un tout autre sentiment: en effet, on la nomme La Pleureuse. Un fortin ruiné parvient à exprimer le caractère de l’époque de sa construction malgré sa destruction partielle.

Des édifices très divers qui éveillent la curiosité des petits comme des grands !
 

La faune et la flore de Piana : exquises…

Nous voulons parler des Calanques bien entendu… Situées entre Piana et Porto, elles sont faites de granit rouge qui porte les traces de l’érosion. Lorsqu’on est sur les hauteurs, un sublime panorama sur la mer s’offre à nos yeux.

Quant à la forêt, elle recouvre avec une certaine densit les pentes de la Pianetta qui s’élève à 973 mètres, sur celles du Capu d’Ortu, de la Foce d’Ortu… C’est aussi par-là que l’on découvre les ruines du Fortin, l’un des monuments rares de ce type à approcher sur l’île.

Une nature riche, un vrai retour aux sources !

    Partager cette page :