Erbalunga : les plages, le village de pêcheurs et ses monuments

C’est dans ce genre de commune que l’on s’approche le plus de la véritable identité de la Corse : Erbalunga ouvre ses portes aux randonneurs, aux pêcheurs…

Un village sur le littoral

Difficile de dater la période de développement de la commune… On sait en revanche qu’Erbalunga a été élue fief en 1438. A l’époque, elle possédait un château fort qui hélas n’est plus visible à ce jour. Dans le registre médiéval toujours, le village a conservé ses vieux quartiers comme ceux de Casellu, Torre, Cima, Trave, Scalu, Casanavoe, Piandifora ou encore Conca. L’une des forces d’Erbalunga est sa marine, contenant un port de pêche : il s’agit en effet d’un village de pêcheurs, qui par ailleurs est très lié à la commune voisine de Brando.

Quelques trésors historiques à Erbalunga

L’un des plus beaux monuments à voir est la tour génoise ruinée, créée au XVIème siècle sur un rocher : elle est classé monument historique. Mais Erbalunga héberge surtout des édifices religieux, à l’image de l’église de Saint-Erasme (patron des marins) datant du XVIIème siècle, de la chapelle du cimetière Madona del Carmine ou du monastère des bénédictines du Saint-Sacrement fondé en 1862. Ce dernier était alors un internat de jeunes filles.
 

Erbalunga, un village animé

Le plus gros événement qui vienne réveiller le village est le festival de musique qui réunit les plus grands chanteurs depuis 1989 : ceux-ci viennent se produire devant 1400 spectateurs disposés en amphithéâtre.

Pour ce qui est de la tradition locale, elle tient surtout au fait qu’Erbalunga soit un village pêcheur : allons à la rencontre des habitants qui sont les mieux placés pour détailler la vie au quotidien dans ce coin typique de la Corse.

    Partager cette page :