Nebbio ou Nebbiu en corse : microrégion de Haute-Corse au patrimoine superbe

Domaine englobant la ville de Saint-Florent, le Nebbio offre de superbes ballades en pleine nature, des monuments, de vieilles villes et leurs cités…

La géographie du Nebbio

Au cœur du département de Haute-Corse, ce territoire fait la soudure entre deux microrégions : le Cap Corse et la Balagne. Doté de plusieurs sommets montagneux, le Nebbio (on dit « Nebbiu » en corse) culmine à 1535 mètres avec le Monte Asta. En son centre, la plaine de la Conca d’Oro s’impose de tout son long. Mais le site le plus intrigant par son nom et le plus charmant lorsqu’on le voit est le Désert des Agriates. Il entoure le Monte Genova haut de 418 mètres, traversé par plusieurs rivières qui viennent hydrater toutes les terres. Deux fleuves leur viennent en renfort : l’Aliso qui se jette dans le golfe de Saint-Florent et le Bevinco qui plonge dans l’étang de Biguglia, après avoir traversé les montagnes.

Evolution du Nebbio

Là où aujourd’hui se trouve Saint-Florent, de nombreux peuples ont vécu depuis des millénaires. En effet, les découvertes archéologiques ont montré que les hommes préhistoriques ont laissé traces de leurs passages, puis à leur tour les romains, les génois, les français en ont fait autant…

Depuis le XVIème siècle, beaucoup de batailles ont opposé tous ces peuples et bien d’autres qui voulaient absolument mettre la main sur l’île. Car le Nebbio servait à l’époque de bouclier pour protéger Bastia : il était un site très prisé pour l’ascendant qu’il donnait face aux adversaires. C’est pourquoi Saint-Florent possède sa cité fortifiée et des tours le long du littoral : en voyant l’ennemi arriver de loin, la défense était plus performante. Durant plusieurs siècles des monuments ont donc été bâtis, soit en tant que fortifications soit pour glorifier le christianisme.

Après 1939-45, le Nebbio participe lui aussi à cet élan de la Corse pour le tourisme : tout est mis en œuvre pour accueillir les vacanciers qui viennent y chercher du dépaysement. Depuis, le Nebbiu n’a pas changé de stratégie : en chouchoutant ses touristes, il développe son économie.
 

Que faire dans le Nebbio ?

Parmi les lieux incontournables du Nebbio : le désert des Agriates qui attire à la fois par sa beauté par sa nature insolite en Europe ainsi que par le caractère sauvage qu’il évoque. Mais le Nebbio est choisi aussi pour ses plages qui sont parmi les plus belles de toute la Corse : elles longent les communes de Lotu, Lodo, Malfalcu, Saleccia… Des sentiers de randonnée comme le chemin des Douaniers peuvent y emmener, tandis que d’autres s’enfoncent plutôt vers l’intérieur du pays, vers les montagnes. Non loin de Saint-Florent, la superbe plage de Saleccia ouvre un parc dédié à la botanique, d’une surface de 7 ha : une visite s’impose !

Pour se dégourdir et s’amuser dans l’eau, rien de tel qu’une séance de ski nautique : les plages du Nebbio proposent beaucoup d’activités, comme la plongée sous-marine qui permet de découvrir la faune des profondeurs  méditerranéennes.

    Partager cette page :