La Castagniccia : une province corse entre Corte et Bastia, au cœur des montagnes

La Castagniccia doit son nom à la densité de forêts de châtaigniers ‘castagna’ qui ont permis longtemps de nourrir la population (farine de châtaigne) et le bétail. Histoire, types de paysages et activités de la Castagniccia : un domaine riche en patrimoine naturel et historique pour un séjour exceptionnel.

Situation géographique de la Castagniccia

Bienvenue en Haute-Corse, à une trentaine de minutes de la mer, là où l’altitude moyenne flirte avec les 1 000 mètres dont le point culminant est San Petrone qui culmine à 1 767 mètres. En raison du relief, les routes de Castagniccia sont étroites et serpentent, comme si elles peinaient à traverser les forêts denses qui recouvrent les hautes collines formant la Castagniccia,

La microrégion de la Castagniccia s’étend entre vallées et sommets entre les villes de Bastia et Corte en hébergeant une grande variété de faune et de flore dans un espace protégé. Deux fleuves délimitent le territoire de la Castagniccia: le Golo qui est le plus grand fleuve de Corse et le Tavignano. A l’est, la Castagniccia ouvre la vue sur la Plaine Orientale au long rivage de sable blond et sur la mer Tyrrhénienne. Relief étonnant, nature préservée et villages nichés dans la montagne et la forêt tout incite à la découverte de la Castagniccia.
 

Un peu d’histoire de la Castagniccia

C’est le châtaigner surnommé « l’arbre à pain » qui est à l’origine de la prospérité de la Castagniccia à partir du XVIIème siècle. Le châtaigner qui a été planté abondamment dans cette région sur ordre des gouverneurs génois et pisans a permis de nourrir hommes et animaux sur des reliefs peu propices à l’agriculture. Avant la plantation de châtaignier, la population de Castagniccia survivait plutôt que de vivre et cette mauvaise nutrition est en partie la cause de la petite taille des Corses d’antan. Avec suffisamment de nourriture pour les hommes et pour engraisser les cochons et le bétail, la population de Castagniccia s’accroît au fil des siècles tant l’exploitation devient prospère. Deux siècles plus tard, au XIXème siècle, la Castagniccia est la partie de Corse la plus peuplée.

L’histoire de la Castagniccia est naturellement liée à celle des grandes villes environnantes, d’autant plus qu’elles ont marqué l’histoire de l’Île de Beauté. Bastia d’abord avec son port de pêche et de commerce ; et Corte d’autre part capitale de l’île construite à l’intérieur des terres, sur son nid d’aigle.

Des traces de vies humaines datant de l’âge de bronze ont été découvertes à Corte. On peut logiquement supposer que la Castagniccia était elle aussi peuplée à la même époque.
 

Découvrir la Castagniccia 

La Castagniccia c’est d’abord une enclave de verdure, de l’ombre et de l’eau pour se rafraîchir. Cette région est donc propice aux randonnées, il est utile de préciser que les montagnes sont parfois aventureuses et que les routes sont souvent traversées par des familles entières de cochons sauvages ou en semi-liberté qui ignorent tout du code de la route A pied, sur les nombreux sentiers balisés ou sur route, en vélo, certains cols révèlent des difficultés sans atteindre celles de la haute montagne.

L’eau est en abondance en Castagniccia : cascades, rivières, sources ferrugineuses dont certaines ont des vertus thérapeutiques, et lavoirs proches des villages.

Il faut faire halte dans un village de Castagniccia afin d’approcher les trésors qu’il révèle : architecture religieuse baroque des clochers multiples, églises, chapelles romanes, maisons rustiques sobres au toit de lauzes et aux murs épais pour protéger de l’hiver, moulins à huile ou à châtaigne dont certains sont encore en activité, fours à pain…

La source d’Orezza située en Castagniccia fournit une eau pétillante de grande qualité et d’un goût subtil qui se déguste sur les plus grandes tables françaises ou qui sert à assembler les eaux-de-vie corses et le fameux whisky corse. Orezza est aussi le nom d’un marbre « le vert d’Orezza » qui est un marbre subtil veiné de vert et de gris qui fut utilisé pour des constructions prestigieuses comme le mausolée de Pierre de Médicis à Florence.

En Castagniccia, vous pourrez partir à la découverte de la flore extrêmement variée, observer une multitude d’animaux en liberté et si le cœur vous en dit pratiquer du canyoning et vous baigner dans des piscines naturelles.

La Castagniccia ne peut que vous ravir et vous donner envie d’y revenir afin de plonger dans une partie de l’âme insulaire et comprendre un peu mieux la Corse.

    Partager cette page :