Les châtaignes de corse:

La châtaigne de Corse ‘a castagna’: L’arbre nourricier de la Corse est une des 12 espèces de châtaigniers appartenant à la même famille que le chêne et le hêtre. Le tronc d’un châtaignier dépasse fréquemment les 2 mètres de diamètre pour une hauteur maximale de 45 mètres. Les longues racines du châtaignier sont réputées pour ne pas épuiser la terre autour de l’arbre tout en lui assurant une longévité exceptionnelle atteignant le millénaire.

La châtaigne, fruit du châtaignier apparaît seulement après la sixième année de l’arbre mais on considère que la première bonne récolte de châtaigne ne se fait que sur un arbre de 15 ans et dure jusqu’à 70 ans. La châtaigne corse nourrit une importante faune sauvage ou semi-domestique dont le sanglier et le porc corse.

Longtemps le châtaignier a permis à une population villageoise de survivre. Il fut une époque où l’on mourrait de faim en Corse ; au 16° siècle les Génois imposèrent aux Corses de planter au moins un arbre par foyer chaque année afin de nourrir les habitants et de développer l’île, parmi ces arbres figure en première place le châtaignier suivi de la vigne, du figuier, du mûrier à soie et de l’olivier.

La châtaigne entre dans la composition de nombreux plats corses bien souvent sous sa forme la plus facilement assimilable : la farine de châtaigne bien qu’elle soit également proposée en liqueur et eau-de-vie.

    Partager cette page :