Adopté comme emblème de la faune sauvage de Corse, le mouflon corse (ovis gmelini musimon corscicana) est un ongulé sauvage appartenant à la famille des bovidés.

La faune endémique de Corse : le mouflon corse « a muvra »

De la taille d’un mouton trapu, le mouflon corse adulte (70 à 80 cm au garrot pour un poids de 30 à 60 kg) a un comportement quasi migratoire en fonction des saisons. Pour se nourrir des herbacées (lierre, cytise, feuilles des ronces, cistes et graminées) mais également des baies et feuillages divers, le mouflon corse vit en été sur les prairies de montagne, à l’automne dans les forêts de moyenne altitude et descend l’hiver en plaine pour remonter vers les hauteurs à mesure que fond la neige.

Vivant entre 500 et 2 000 mètres d’altitude, le mouflon recherche dans les hauteurs le calme nécessaire à sa vie en hardes gouvernées par une femelle âgée. Les mâles s’approchent des hardes à l’époque du rut au printemps. Le mâle du mouflon corse se distingue de la femelle par la taille de son impressionnante paire de cornes fortement recourbées symétriquement qui ont la particularité d’être triangulaires à leur base. Les cornes du mâle (bélier) peuvent atteindre plus de 85 cm de longueur alors que la femelle (brebis) porte des cornes courtes d’une quinzaine de centimètres seulement ou en est totalement dépourvue.

Actuellement la population du mouflon corse dépasse largement le millier d’animaux principalement répartis : au nord dans la vallée d’Asco, le massif du Cinto, la forêt de Tartagine, la forêt de Bonifatu, la vallée du Fango, la forêt d’Aïtone et le Niolu ; et au Sud dans le cirque de Bavella, la forêt de l’Ospedale, Tova, le plateau du Cuscionu, le massif de l’Incudine, la vallée de la Sulinzara.

La variété que représente le mouflon corse n’existe qu’en Corse où elle est bien évidemment protégée. 

    Partager cette page :