La musaraigne corse (episoriculus corsicanus) est une musaraigne vivant en Corse depuis le pléistocène. L’espèce endémique a dû lutter contre deux autres espèces introduites en Corse par l’homme.

La faune endémique de Corse : la musaraigne corse

Il existe deux grandes variétés de musaraignes, celles à dents blanches et celles à dents rouges à laquelle appartient la musaraigne corse. La musaraigne n’est pas un rongeur (ses dents ne poussent pas en continu) qui vit dans les oliveraies et les vignes assez loin de l’homme. On recense généralement en Corse entre 2 à 5 individus de musaraigne corse à l’hectare.

Sa taille est celle d’une souris dont elle se distingue par un museau fin et allongé recouvert de poils sensoriels (vibrisses) au nez charnu et aux narines humides toujours en mouvement. La musaraigne corse possède un excellent odorat qu’elle utilise pour débusquer les larves enfouies dans le sol, les petits insectes mais aussi les lézards dont elle se nourrit. En général, les musaraignes vivent seules et ne se regroupent que pour un bref accouplement. Sans hiberner, la musaraigne corse peut se plonger dans un état de torpeur lors des hivers froids où la nourriture vient à manquer. La musaraigne corse vit dans un terrier qu’elle occupe rarement puisqu’elle a besoin de chasser jour et nuit pour ingurgiter quotidiennement deux fois son poids en
nourriture.

Si certaines musaraignes sont venimeuses, la musaraigne corse est totalement inoffensive. Sans être protégée, la musaraigne corse est un animal discret qui ne doit pas être débusqué ni exterminé.

    Partager cette page :