Haute-Corse : Ne dites jamais « Corse du nord »

La Haute-Corse, est la moitié la plus au nord de la Corse mais son appellation n’est pas « Corse du Nord » par opposition à la Corse-du-Sud tout comme cette dernière n’est pas nommée « Basse Corse ». La Haute-Corse est un concentré de sites somptueux chargés d’histoire : un département riche de sa nature, de ses monuments, de ses villes.

Bref d’histoire et de géographie de la Haute-Corse

Les actuelles dénominations des départements corses datent de 1976 seulement. Pourtant, en 1284 l’île est divisée en 2 provinces. Celle du nord prend alors le nom d’ « En de ça des Monts ». C’est dès 1793 que les départements ont réellement été créés. A cette époque, « En de ça des Monts » a pris le nom du fleuve qui le traverse, le Golo. Aujourd’hui, cette terre que les habitants appellent Cismonte ou Di-Qua est officiellement la Haute-Corse, immatriculée 2B. Elle est séparée de la Corse du Sud par une chaîne de montagnes qui coupe la Corse en 2, en diagonale. Les habitants de la Haute-Corse sont appelés les Cismuntinchi.

La Méditerranée la borde à l’ouest et au nord tandis que la mer Tyrrhénienne joue le même rôle, à l’est. Globalement, le climat est méditerranéen bien sûr, même si les hautes altitudes montagnardes revêtent leur manteau blanc sans hésiter, durant plusieurs mois de l’année.

Particulièrement accessible, le nord de la Corse met à disposition du grand public plusieurs ports utiles aussi bien aux croisières qu’à la traversée commerciale ou de plaisance, notamment à Calvi, Bastia, Ile Rousse, Saint Florent… ainsi que des aéroports (Calvi et Bastia).
 

Les monuments historiques de la Haute-Corse

Le patrimoine historique du département de Haute-Corse est important, notamment avec le site d’Aléria qui témoigne de la vie romaine dès l’antiquité (nécropole, thermes romains, ville antique…). Une autre cité antique dans la Haute-Corse : celle de Lucciana.

Quelques châteaux protègent illusoirement la Haute-Corse, notamment à Algajola, Centuri, Olmita-di-Tula, San Martino… Les cathédrales ne sont guère nombreuses mais il en existe tout de même 4 : Bastia, Calvi, Cervione, Lucciana qui en sont fières. Quant aux églises et chapelles, elles sont en grand nombre, à travers tout le département comme dans toute l’île tout comme les tours génoises.

Santo Pietro di Penta recèle quant à elle un dolmen, sur un site qui sait le mettre en valeur, au cœur de la nature.
 

Les plus beaux endroits de la Haute-Corse

La Haute-Corse offre une grande diversité de micro-régions aux paysages très différents les uns des autres. La Castagniccia, la Balagne, le Cap Corse, la Costa Verde, la plaine orientale, les calanques de Piana, le golfe de Porto sont d’authentiques voyages et des émerveillements renouvelés.

Pour des découvertes encore plus sauvages, rendez-vous plutôt à Barcaggio, avec un sentier des douaniers sur le littoral, à la pointe nord de la région. Ce caractère authentique dans un écrin naturel se retrouve dans un autre registre dans le Désert des Agriates pour des aventures en 4×4 ou à pied, dans les gorges de la Restonica, ou dans celles du Fongo près de Galéria. Cette destination au bord de l’eau est aussi une invitation à la plongée…
 

Que faire en Haute-Corse ?

Quasiment toutes les activités de plein air sont praticables en Haute-Corse : randonnées de toutes sortes (pédestre, cycliste, équestre et maritime), canyoning, via ferrata, plongée, visites de monuments historiques, musées, cathédrale, églises, sites archéologiques…

Pour ceux qui aiment les découvertes rappelant des personnages historiques, la visite de la maison natale de Christophe Colomb ouvre ses portes à San Antonio.

L’été, les plages de Haute-Corse vous accueillent particulièrement une dont le nom revient souvent pour sa beauté : Saleccia. Celles de Ghisonaccia, Bastia, Calvi, Ile Rousse et Moriani sont aussi très appréciées.

En hiver, on peut skier en Haute-Corse à la station de ski de Ghisoni, avec là-aussi de multiples activités (randonnée en raquette, luge, ski alpin…) et une beauté indescriptible des paysages.

 

    Partager cette page :