La Corse du Sud : les montagnes avec vue sur mer, ou inversement…

Plages superbes, montagnes audacieuses, monuments historiques et religieux, patrimoine archéologique… La Corse du Sud vous offre tout cela avec en plus tous les lieux les plus branchés pour le shopping et les
sorties.

Généralités sur le sud Corse

Ce domaine qui occupe tout le sud-ouest de la Corse est aussi appelé Pumonte, terme d’où découle le nom des habitants : les Pumontinchi.

En 1284, il existait déjà 2 provinces qui divisaient la Corse. Celle du sud s’appelait alors l’Au-delà-des-Monts, ce jusqu’à la fin du XVIIIème siècle. En 1793, les provinces deviennent définitivement des départements qui portent alors le nom de leurs fleuves respectifs. L’Au-Delà-des-Monts devient donc le Liamone. Ce n’est que depuis 1976 que l’appellation prend la forme actuelle de Corse-du-Sud, avec le code 2A. La préfecture du département est Ajaccio, la sous-préfecture Sartène.

A l’ouest du Pumonte, la côte est longée par la Méditerranée, à l’est par la mer Tyrrhénienne. A l’extrême sud de la Corse, on voit la Sardaigne, une autre île qui se situe au-delà des bouches de Bonifacio à environ une heure de traversée.

Le climat du Sud Corse est à prédominance méditerranéenne, sauf en montagne où il devient alpin au-delà de 1200 mètres d’altitude. La Corse du Sud est aussi le domaine du maquis et de la forêt: chênes verts,
arbousiers.

On trouve deux aéroports internationaux : l’un à Figari, l’autre à Ajaccio. 4 ports permettent croisières et voyages vers Marseille, Nice, Toulon, et la Sardaigne. Il s’agit d’Ajaccio, Propriano, Bonifacio et Porto-Vecchio. Il existe également un chemin de fer qui relie Ajaccio à Bastia en passant par la montagne et Corte ; on l’emprunte aussi bien pour effectuer le trajet que pour découvrir des paysages exceptionnels inaccessibles en voiture.
 

Les monuments du sud de la Corse

En plus des tours génoises, la Corse du Sud vous offre un riche patrimoine architectural. Parmi les forteresses dressées pour protéger l’île, la plus célèbre et la plus visitée est celle de Bonifacio. Bonifacio dont les vestiges et les monuments racontent 8500 ans d’histoire et que l’on qualifie souvent de musée à ciel ouvert. La vieille ville de Porto-Vecchio offre une superbe vue sur ses anciens marais salants et sur le port depuis sa citadelle érigée au seizième siècle. L’ensemble fortifié s’étend sur trois hectares. En Corse du sud on peut aussi découvrir à Alata près d’Ajaccio le château de la Punta victime d’un incendie de maquis, en cours de réhabilitation. Tout au long de la côte les antiques tours génoises continuent à surveiller l’horizon.

Plusieurs sites archéologiques retracent l’histoire ancestrale de l’île ; un musée leur est consacré à Lévie, et un autre à Sartène dans celui de Lévie repose la plus ancienne habitante de l’île : la dame de Bonifacio.

Dans le patrimoine religieux, le sud Corse présente de nombreuses chapelles et églises, souvent d’origine génoise, datant majoritairement du XIVème au XVIème siècle. Mais d’autres monuments de types forteresse ont été construits avant le Xème siècle, parvenant à survivre à plus de mille ans, entrecoupés de conflits, de guerres. C’est le cas de la cité de Bonifacio dont la construction remonte à l’an 830, tandis que celle de Corte a été bâtie en 1420 : la diversité des styles d’architecture est grande en sud Corse. Le Fort de Matra qui fait partie des sites à visiter, siège quant à lui sur le site d’Aléria depuis le XIVème siècle.
 

Les plus beaux sites de la Corse du sud

Parmi les monuments cités plus haut, il y a déjà de belles visites à faire. Le sud de la Corse n’est pas fait que de cités médiévales, de tours et d’églises… C’est avant tout une nature exceptionnelle aussi bien en montagne que sur le littoral. Les Golfes de Girolata, Porto, Ajaccio, Propriano et Porto-Vecchio sont à voir; d’autant plus qu’on peut les apprécier depuis le large grâce aux excursions en bateau. N’oublions pas de parler des bouches de Bonifacio qui dévoilent leur splendeur depuis la mer : on longe les impressionnantes falaises de calcaire au sommet desquelles se cachent d’étroites ruelles, et des immeubles anciens aux escaliers vertigineux.

La Corse du Sud attire beaucoup pour ses plages. Il y en a beaucoup, certaines sont jonchées de galets, de rochers mais surtout de sable rose ou blanc. Parmi les plus plébiscitées, retenons celles de Propriano, d’Ajaccio ou à proximité de Porto-Vecchio, celles de Palombagia, Santa Giula, Pinarello. Le choix de la plage dépend aussi des activités recherchées : farniente, sports nautiques, randonnées, plongée sous-marine…

Les plages de l’île sont parfois fières d’accueillir acteurs et réalisateurs pour le tournage de films. Elles dégagent une atmosphère quasi paradisiaque avec des eaux d’une grande pureté, et pour certaines l’absence de constructions proches avec en plus la montagne qui se dresse à l’horizon.

    Partager cette page :