Les confitures de Corse

Avec une telle production de fruits et un terroir d’une telle qualité, il était normal que les Corses confectionnent des confitures avec les nombreux fruits récoltés en abondance. Si de tous temps les familles corses ont fait des confitures pour conserver leurs fruits et les déguster hors période de récolte, c’est à partir de l’essor des vergers notamment en plaine orientale que la production de confitures s’est développée suffisamment pour ne plus être que familiale mais sans devenir industrielle. Les confitures corses sont réalisées artisanalement à partir de fruits extra récoltés uniquement sur l’île. On distingue particulièrement en Corse des confitures rarement confectionnées ailleurs :

Confiture de figue

Fruitée et forte en goût, la confiture de figue se déguste notamment en accompagnement des fromages forts et piquants afin d’adoucir leur vigueur en bouche.

Confiture de Cédrat

Originale et culturelle puisque la Corse fut longtemps le premier producteur de Cédrat.  Le cédrat est un agrume ne pouvant être consommé cru, son utilisation en confiture est caractéristique de la Corse.

Confiture de châtaigne

Arbre et fruit salutaire ayant nourri longtemps la population, la châtaigne est à la base de nombreuses recettes culinaires ; son goût est sublimé dans la confiture épaisse proche en saveur mais à ne pas confondre avec la crème de marrons.

Confiture de clémentine corse

Emblématique de la Corse, la clémentine de Corse arrive sur les marchés portant haut quelques-unes de ses feuilles au vert lumineux.  Le goût prolongé et parfumé de la clémentine corse peut se retrouver toute l’année dans cette confiture de fruits dont la production est toujours impressionnante.

Crème de noisette et Nuciola

Sans être des confitures au sens propre du terme, les différentes crèmes de noisettes dont fait partie l’excellente Nuciola prouvent que les Corses ont su en ce domaine supplanter leurs voisins italiens et notamment les industries d’une célèbre pâte à tartiner.

    Partager cette page :