Les alcools corses

L’élaboration de liqueurs et d’eaux-de-vie est ancestrale en Corse comme à peu près partout dans le monde. La production importante de fruits et baies de haute qualité permet quasiment tout au long de l’année d’assurer une production importante qui s’exporte beaucoup en raison de l’excellence des produits. Eaux-de-vie, liqueurs et vins cuits issus de Corse ont depuis très longtemps été reconnus sur le continent mais depuis peu, ce qui a révolutionné la façon de percevoir la Corse au travers de ses alcools est l’arrivée sur le marché de whiskies corses dont l’un notamment s’est créé une excellente réputation y compris en Ecosse ou au Japon.

Le whisky corse

Deux marques se disputent le marché de la production et de la distribution d’un whisky  plus ou moins identitaire de corse.

  • Altore : Distillé en Ecosse, le whisky est acheminé en Corse, à Patrimonio (Haute Corse) où il est affiné dans les fûts de chêne ayant contenu du vin cuit ou du muscat. Coupé ensuite avec l’eau d’une source locale, ce whisky se décline en deux produits :
              – Altore 40°
              – Altore Réserve Moresca 40°
  • P & M : Aux initiales de la célèbre brasserie Pietra (voir les bières corses) et du domaine de Mavela (voir les liqueurs et eaux de vie corses), le  whisky P&M se veut un véritable produit corse. Brassage et fermentation sont effectués à la brasserie Pietra (à Furiani), distillation au domaine de Mavela (à Aleria), adoucissement à l’eau de la source Saint-Georges et élevage en fûts de chêne du domaine Gentile. Le whisky P&M se décline en trois variétés :
              – P&M Blend
              – P&M Blend Supérieur
              – P&M Pure Malt

Les vins cuits corses et les muscats corses

Le plus célèbre d’entre eux est le Cap Corse élaboré avec du vin local et du quinquina qui se décline en blanc et en rouge ; mais les muscats du Cap Corse et d’ailleurs lui disputent sa suprématie dans les vins doux apéritifs d’autant plus que les muscats se déclinent désormais dans des versions pétillantes (Muscatellu notamment)  qui rencontrent un franc succès sur les tables de Corse.

Le pastis corse

Ou plutôt les pastis corses puisque plusieurs productions se partagent le marché des apéritifs anisés élaborés en Corse. Comme pour les marques d’anisés du continent, chacune a sa propre recette et chacun possède une saveur différente selon les herbes du maquis ayant été intégrées dans sa composition.

Les liqueurs et eaux-de-vie corses

Une grande variété de fruits sert à l’élaboration de liqueurs et d’eau-de-vie en Corse. Rappelons que les eaux-de-vie sont obtenues par distillation du fruit alors que les liqueurs sont des macérations dans un alcool autre qu’issu de ce fruit. Au résultat, le goût est différent mais la teneur en alcool l’est aussi. Les principaux fruits entrant dans la composition des eaux-de-vie et liqueurs de Corse sont :

  • La châtaigne : En liqueur et en eau-de-vie
  • Le myrte : En liqueur et en eau-de-vie, le myrte prend alors le genre féminin quand il désigne la boisson.
  • Le cédrat : En liqueur et en eau-de-vie, cet agrume proche du citron qui ne se mange pas cru révèle ici toute sa saveur
  • Le citron : Utilisé notamment dans la fabrication du limoncellu (en italien) ou limoncinu (en Corse)
  • La framboise, la poire et la prune qui ne sont pas des fruits traditionnels des boissons corses sont également produites avec brio en Corse notamment au Domaine de Mavela. 
    Partager cette page :